Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

L'hypermétropie

 

L'oeil hypermétrope est soit un oeil faible soit un oeil trop court. L'image d'un objet vient se former non par sur, mais en arrière de la rétine.

 

Ce manque de puissance peut, en particulier avant 50 ans, être compensé par un effort d'accomodation. L'hypermétrope peut voir net un objet éloigné sans correction tant que le cristallin conserve une capacité d'accomodation et donc de déformabilité.

 

C'est pourquoi la plupart des hypermétropes de faible puissance ne portent pas de correction optique. Le prix à payer pour cette indépendance temporaire est la fatigue puisqu'un effort est exigé en permanence pour amener à la focale (ces symptômes se manifestent généralement le soir).

La révélation de l'hypermétropie clinique apparaît souvent après 40 ans et étonne volontiers chaque hypermétrope latent qui croyait très bien voir et à qui on apprend que'ne réalité cette capacité sera de moins en moins aisée.

 

En vision de près, si on rapproche un objet de l'oeil hypermétrope, l'image s'éloigne encore plus de la rétine. L'oeil doit donc accomoder encore plus qu'en vision de loin pour tenter de rétablir l'image sur la rétine.

 

Corriger l'hypermétropie permet alors au cristallin de se reposer et soulage par là même les symptômes.

 

Corriger l'hypermétropie est toutefois possible :

 

  • par le port de lentille sphérique convergente
  • par une intervention chirurgicale au laser excimer qui va sculpter la cornée en sa périphérie afin de la rendre plus bombée
  • par la pose d’un implant intra-cornéen.
  •